Gemalto tribunal

Le Tribunal a rendu son jugement sur le contentieux électoral de Meudon

Le jugement sur le contentieux des élections professionnelles du 18 juin 2015 qui opposait la direction de Gemalto du site de Meudon à  la CGT  a été rendu le lundi 14 décembre 2015  par le Tribunal d’Instance de Vanves.

La CGT a été déboutée sur les deux points qu’elle contestait :

  • La suppression du 1er collège pour les élections CE
  • L’erreur d’impression des bulletins de vote CGT titulaires

Par cette décision, le Tribunal confirme la CFE-CGC comme premier syndicat sur le site de Meudon et en France.

Le jugement complet est disponible <ICI>

 

Gemalto réorganisation

Gemalto réorganise ses équipes pour s’adapter au marché

Deux réorganisations affectant en France des équipes des sites de Meudon et la Ciotat ont été présentées en CCE du 17 décembre.

Le but annoncé est de mieux se préparer aux évolutions du marché dès 2016.

On peut s’étonner qu’il ait fallu attendre l’élaboration du budget 2016 pour annoncer plus de 40 personnes à recaser. Gemalto est encore bien loin d’une réelle Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) pourtant obligatoire.

Le site de Gémenos est également concerné car il accueillera dans ses services des personnes issues de ces réorganisations.

Nous devons rester attentifs pour que ces réorganisations soient réalisées dans des conditions permettant à la fois aux salariés et à Gemalto de garder une dynamique. Aucun licenciement n’est prévu du fait des nombreuses mobilités annoncées.

Nous nous sommes déjà engagés à suivre de près les personnes qui seront redéployées. Un accompagnement individuel est nécessaire.

Le risque habituel dans cette situation est d’avoir des RH qui redistribuent les rôles et les missions sans connaitre les profils et les métiers, et de retrouver quelques mois plus tard les salariés en difficultés professionnelles.

Nous tenons à disposition tout le détail communiqué sur ces réorganisations.

Prochaines étapes : La direction doit fournir sur notre demande la liste exhaustive des métiers touchés par une mobilité et les organigrammes nominatifs.

Le projet doit ensuite recevoir l’avis des CHSCT des sites de Meudon et La Ciotat puis du CCE.

Gemalto production

GEMALTO Pont-Audemer : confirmation de la dégradation de la situation sociale, et de la crainte sur l’avenir du site !

Lors de la Négociation Annuelle Obligatoire de 2015, la Direction s’était engagée à compenser par une embauche, la promotion d’un opérateur vers un poste de technicien partant à la retraite. Cet engagement n’a pas été respecté pour le dernier cas concerné. En effet l’officialisation du contrat de la personne a été sciemment décalée à Janvier 2016 pour justifier le non remplacement.

Les embauches sont aujourd’hui gelées, les intérimaires interdits, les vacataires enfants du personnel également (une « première » depuis plus de 20 ans). Et l’effectif continue de décroître (25 à 35 départs d’ici 2017).

Nous n’aurons plus aucune flexibilité en 2016 pour respecter les volumes de commande. Des contraintes accrues sont ajoutées sur la polyvalence et la prise des congés.

Ces exemples de dégradation sociale sont révélateurs d’un risque plus grave encore : l’avenir du site au delà de 2017, étant donné que Pont-Audemer a pour seule activité la production de cartes de téléphonie mobile, dont le marché est en décroissance, et la Direction de Gemalto a annoncé en CCE qu’elle ne voyait aucun relais de croissance industriel à moyen terme.

La CFE-CGC est prête à discuter de mesures de flexibilité pour améliorer notre réactivité afin d’encore mieux satisfaire nos clients, mais demande en contrepartie des engagements sérieux sur la pérennité du site.

télétravail Gemalto

Les négociations sur le télétravail à Gemalto ont recommencé

L’accord sur le pilote télétravail de Gemalto du 28 mai 2014 avait divisé Gemalto en 2 avec, d’un côté, un petit nombre de personnes pouvant y prétendre, et de l’autre, une majorité d’exclus, résultat de signatures précipitées par des syndicats peu revendicatifs.

Cet accord « pilote » prend fin le 31 mai 2016 et les négociations recommencent pour un accord final.

Des tendances se dessinent déjà, avec la possibilité de 2 jours par semaine, et l’extension à des salariés actuellement exclus, comme les assistantes et les temps partiels, sous la pression de nos revendications.

Le point le plus bloquant reste sur les salariés R&D pour lesquels la direction n’accepte pas qu’ils organisent leur travail en réservant les jours de télétravail à des tâches sécuritairement possibles au domicile, réfutant ainsi l’autonomie à des cadres au forfait.

D’un autre côté, la direction pousse à un réaménagement de l’organisation du travail en voulant créer des zones de bureaux partagés pour les télétravailleurs lorsqu’ils sont sur site, et optimiser ainsi l’espace de travail

Pour passer en force, la direction n’hésite pas à rappeler qu’en l’absence d’un accord final avant le 31 mai 2016, en clair que si les conditions de la direction ne sont pas acceptées, les 178 télétravailleurs actuels perdront cet avantage.

Comme pour l’accord pilote, la CFE-CGC reste la seule garante de revendications centrées sur l’équité et l’égalité de traitement de tous les salariés de Gemalto.

Prochaine réunion de négociation : mardi 12 janvier 2016

prévoyance

Pas d’augmentation de la mutuelle Gemalto en 2016, augmentation de la prévoyance

La commission paritaire Gemalto frais de santé s’est tenue le lundi 7 décembre avec les organisations syndicales dont la CFE-CGC, la direction et Humanis.

Malgré un déficit de la mutuelle Gemalto d’environ 3% en 2015, il n’y aura pas d’augmentation des cotisations mutuelle sur 2016.

Concernant la prévoyance, le déficit 2015 est d’environ 20%. Pour redresser ce déficit, il y aura une augmentation de 15% au 1er avril 2016 et 15% au 1er avril 2017.

Ci-dessous l’impact estimé sur la cotisation prévoyance sur le bulletin de salaire en fonction du salaire mensuel brut :

Salaire mensuel brut cotisation 2015 cotisation 2016 Différentiel par mois
2000€ 8,22€ 9,46€ 1,24€
3000€ 12,33€ 14,19€ 1,86€
4000€ 18,18€ 20,59€ 2,41€
5000€ 24,15€ 27,46€ 3,31€

 

Gemalto CE

Les salariés de Gémenos sont attachés à leur CE

La forte participation des salariés au marché de Noël du CE du 8 décembre à Gémenos montre l’attachement que portent les salariés aux activités sociales et culturelles.

Après des années de très faibles augmentations de salaires, les salariés de Gémenos se tournent de plus en plus vers le CE (+34% en 4 ans) pour augmenter leur pouvoir d’achat en bénéficiant de réductions et de subventions sur le sport, la culture, les voyages, les loisirs et le bien-être.

Le rôle économique, social et stratégique du CE est souvent beaucoup moins évident pour les salariés, alors qu’il constitue un élément déterminant d’expression collective des salariés et de récolte d’information. Les informations récoltées sont généralement à la base des actions syndicales permettant d’agir sur la pérennité du site, sur les conditions de travail et les structures de rémunérations.

Les élus CFE-CGC, majoritaires sur Gémenos, sont vos points d’entrée naturels pour tous les sujets relatifs au CE.

justice,tribunal

La direction persiste vers la suppression des jours de fractionnement

La direction de Gemalto  poursuit sa procédure de suppression des jours de fractionnement à Meudon.

Elle veut planifier un CHSCT extra avant la fin de l’année  afin de répondre à toutes les questions posées par les membres du CHSCT et ainsi décrocher un avis.

La CFE-CGC s’oppose fermement à la perte de ces jours de congé et actionnera toutes les voies de recours utiles pour les faire valoir.