objectif

Gemalto fixe des objectifs inatteignables à ses salariés

Les salariés soumis à part variable reçoivent en ce moment leurs objectifs annuels.

Il était plus qu’évident pour tout le monde que les objectifs seraient en ligne avec la dernière annonce de profit warning de Gemalto.

C’est tout le contraire : Gemalto décide de fixer comme objectif d’atteindre 500M€ de profits alors que notre CEO, Philippe Vallée, vient d’annoncer 450M€.

Il est pourtant de jurisprudence constante que les objectifs de prime doivent être réalisables. Gemalto se moque de ses salariés et compte sur les lenteurs de la justice pour ne pas remplir ses obligations.

C’est une deuxième déconvenue après les augmentations salariales au plus bas annoncées en janvier.

Alors que Gemalto a besoin d’un nouvel élan, ses dirigeants ne misent plus sur leurs salariés.

Il s’agit clairement d’une attitude de voyous et la CFE-CGC va décider avec les salariés des mesures à prendre.

crédit fotolia|Ikeskinen

Gemalto annonce son deuxième profit warning en 5 mois

Gemalto a surpris aujourd’hui le marché en annonçant une baisse de ses revenus et un profit fin 2017 inférieur aux prévisions. La bourse a immédiatement sanctionné Gemalto par une baisse de 20% du cours de l’action.

Nous notons que Gemalto restera toutefois très largement profitable, générant plus de 450 millions d’euros de bénéfices. Le chiffre exact étant maintenant en consolidation.

Nous nous interrogeons forcément sur la capacité de nos dirigeants à gérer correctement notre entreprise.

En mesure immédiate la CFE-CGC demande la restitution intégrale de toutes les actions gratuites distribuées aux dirigeants en 2016 et 2017 et le gel de toute nouvelle distribution. Comme tout salarié de Gemalto, ils doivent être jugés sur leurs résultats et la réalité démontre qu’ils n’ont pas été performants.

Lorsqu’on voit les dernières opérations boursières de nos dirigeants nous sommes loin d’une rétribution à hauteur des résultats et de toute notion d’éthique. On peut de plus s’interroger sur la vente quelques jours seulement avant ce dernier profit warning de plusieurs millions d’euros d’actions gratuites : voir le détail sur  https://www.trivano.com/aandeel/gemalto.837.insiders

La CFE-CGC va se positionner au Comité Central d’Entreprise pour un droit d’alerte. Nous considérons que ces deux profit warnings en 5 mois et le communiqué de Gemalto parlant de « plan d’actions pour minimiser l’impact » sont suffisamment préoccupants.