crédit iStock|Richard Villalonundefined undefined

Rachat de Gemalto par Thales – Saison 1 – Ép.2 – Prime d’ancienneté : pas de sacrifice !

Dans le cadre du rachat de Gemalto par Thales, la prime d’ancienneté fait partie des sujets qui seront discutés et défendus. Chez Gemalto, cette prime perçue par les salariés est calculée à partir du salaire brut réel. Chez Thales, elle est calculée à partir du minimum conventionnel, ce qui est moins favorable aux salariés.

Rappelons-le : l’accord Groupe Thales ne s’applique pas automatiquement aux entreprises rachetées. En d’autres termes et dans un premier temps, le calcul de la prime d’ancienneté perçue par les salariés de Gemalto ne changera pas. En revanche, le sujet sera discuté et l’accord Gemalto qui régit ce calcul sera tôt ou tard dénoncé. La CFE-CGC ne sacrifiera pas une partie de la population de Gemalto, en l’occurrence les salariés non-cadres, pour bénéficier d’un accord Groupe Thales puisque cette prime touche la structure même de leur rémunération mensuelle. Nous demanderons donc au Groupe Thales, ouvert à la discussion, ce qu’il a accepté de faire lors d’autres rachats d’entreprises : adopter le mode de calcul le plus favorable aux salariés, en l’espèce celui qui s’applique aujourd’hui chez Gemalto ou mettre en place un rattrapage de salaire. Quelle que soit la solution, les salariés n’en sont pas sortis perdants.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *