Articles

pont-audemer

Départs en retraite : pour une politique de remplacement plus volontariste

Début 2014, lors du protocole de fin de conflit d’une grève dure, cinq embauches ont été négociées. Lors de la négociation annuelle obligatoire début 2015, le remplacement d’opérateurs qui pourraient évoluer vers des fonctions support a été acté, et lors d’une réunion extraordinaire du comité central d’entreprise le 31 mai dernier, la direction de Gemalto s’est engagée sur le remplacement de certaines ressources critiques. Dans les faits, et au 30 septembre, 4 embauches d’opérateurs ont été réalisées (comblant moins de 50% des départs), et le replacement de ressources critiques se fait par rotation interne, générant pour chaque cas la suppression d’un poste au final.

partage

Accord d’intéressement chez Gemalto La Ciotat – La Vigie : la CFE-CGC très active dans la négociation de l’avenant et les résultats obtenus

2,7%. C’est ce qu’a obtenu (le maximum est fixé à 3%), à force d’argumentation et de patience, la CFE-CGC dans le cadre de la négociation annuelle des 14 critères composant l’accord d’intéressement local re-négocié chaque année par les partenaires sociaux. La CFE-CGC se réjouit des résultats de cette négociation qui vont permettre aux salariés de La Ciotat de percevoir, au titre de l’année 2015, entre 2000 et 2500 euros chacun.

Pour connaître les détails des 14 critères ainsi que les modalités de versement, contactez votre représentant CFE-CGC La Ciotat – La Vigie, Jean-Marie Roucairol au 06 09 10 92 40.

congés

Non à la suppression des jours de fractionnement !

Selon le code du Travail, tout salarié prenant moins de 24 jours de congés entre le 1er mai et le 31 octobre, bénéficie de jours de fractionnement. Chez Gemalto, cette règle s’applique pour les salariés ne prenant pas trois semaines d’affilée de congés payés entre le 1er mai et le 31 octobre. De plus, ils ne s’appliquent qu’aux salariés de Pont-Audemer et de Meudon, cet avantage social existant depuis l’époque où ces sites appartenaient à Schlumberger.

Mais voilà que la direction du site de Meudon s’est mis en tête de supprimer les jours de fractionnement sous prétexte d’équité avec les sites de Gemenos et de La Ciotat. Si la CFE-CGC dit « oui à l’équité », elle suggère une équité « par le haut » : c’est-à-dire l’application de la règle des jours de fractionnement sur l’ensemble des sites Gemalto France !

Pour tout savoir sur cette règle et ceux à quoi vous avez droit, contactez votre représentant CFE-CGC, Yves Bénichou, au 06 27 51 13 13.

technical ladder

Critère « Sécurité »: le barreau de trop de l’échelle technique de Gemalto !

Mis en place en 2008 et constitué de 11 critères, l’outil d’évaluation qu’est l’échelle technique s’est vu doter d’un douzième critère – celui de la sécurité – en 2014. Et ce, sans consultation – pourtant obligatoire – du comité d’établissement (CE) et du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de Gemalto Gémenos ! Un manquement d’autant plus ennuyeux que l’échelle technique permet aux salariés concernés  – essentiellement des ingénieurs et des ETAM dont le cœur de métier est technique – d’obtenir, selon leur classement, une prime pouvant représenter jusqu’à 15% de leur salaire annuel. C’est pour cette raison que le CE et le CHSCT ont attaqué en justice la direction de Gemalto et demander la nullité de ce douzième critère ou, tout du moins, de le suspendre pour le soumettre, comme il se doit, à discussion devant les représentants des salariés. Le verdict du tribunal a donné entièrement raison aux représentants du personnel et c’est l’occasion maintenant pour les élus CFE-CGC de tout mettre en œuvre pour que ce douzième critère puisse s’appliquer de manière équitable entre tous les salariés.