Articles

people quest,inquiétude

Après les résultats du People Quest, la direction s’inquiète du moral des troupes sur La Ciotat.

Une fois de plus, les résultats du people Quest France sont en recul surtout lorsqu’il s’agit des critères comme l’avenir du site, des salaires, des conditions de travail. Après avoir repeint la cafétéria du 1er étage et ajouté quelques croissants pour les petits déjeuners avec le management, la direction va-t-elle enfin s’attaquer aux vraies causes du mécontentement ? Les salaires ? Les embauches ? Les conditions de travail ? Que nenni, la mesure phare de cette fin d’année pour sauver le bonus de nos dirigeants est la réduction des événements liés aux fêtes de fin d’année !!! Réduisez vos évènements d’équipe, rationalisez, économisez …… Voilà des mesures efficaces !

La CFE-CGC sera à la pointe des NAO pour proposer et défendre des mesures efficaces sur les salaires, les carrières, les conditions de travail ! Seules mesures à même de faire progresser notre entreprise et de remotiver les employés en France et à La Ciotat en particulier.

Gemalto salariés

Enquête de satisfaction des salariés (People Quest): des résultats au plus bas

Nous l’avions vu venir. Nous avions averti la direction mais nous passions pour des oiseaux de mauvaises augures.

Et les résultats sont tombés : l’enquête de satisfaction des salariés montre une baisse significative de la satisfaction et de la confiance des salariés en France avec quasiment tous les indicateurs dans le rouge. Cela démontre, s’il le fallait encore, que la politique de gestion des ressources humaines est inadaptée pour maintenir un niveau de satisfaction et de performance à un moment où nous en avons le plus besoin.

Nous appelons la direction à écouter les salariés et à ouvrir un « vrai » dialogue social. La réussite de Gemalto ne peut perdurer sans une réelle prise en compte des conditions de travail, sans gestion des carrières et sans une politique de rémunération adaptée.

La CFE-CGC saura le rappeler dès le démarrage des négociations annuelles obligatoires (NAO) portant sur les rémunérations et les conditions de travail le 16 décembre.